Le Black Russian

Black RussianCrée en 1949 par Gustave Tops à Bruxelles en l’honneur du socialiste Perle Mesta, ambassadeur des États-Unis au Luxembourg. Il donna ce nom pour l’usage de la vodka (Russie) et la noirceur de la liqueur de café, faisant référence avec finesse à la période sombre de la guerre froide avec l’Union soviétique.

Le Black Russian, longtemps sous-estimé par les russes car il n’était pas digne d’un aussi beau nom, ce grand classique venu du froid appelé aussi « russe noir » en français, doit son succès à sa couleur sombre et à son goût particulier.

Il s’est fait adopter vers 1960, c’était devenu le petit café du matin pour certains russes brutes de décoffrage. Aussi, dans les soirées arrosées la vodka sèche étant de mise, certains moins téméraires ne supportaient pas la violence de la vodka cul-sec et préféraient siroter la vodka avec la liqueur de café qui atténuait la puissance de l’alcool tout en lui donnant un arôme de café. Certains allaient même jusqu’à y mélanger du lait, sous les rires de leurs camarades, faisant ainsi la variante la plus celèbre, le « White Russian ». Ces deux cocktails étaient considérés par les russes comme étant des boissons pour femmes ou pour touristes.

Le Black Russian et le White Russian commencent à devenir internationaux plus tard car ils étaient effectivement surtout consommés par les touristes qui n’osaient pas se frotter à la tradition locale de la vodka cul-sec.

Grâce à ces touristes, les recettes se sont vues faire le tour du monde, mais souvent préparées dans des lieux ou l’on accroche des babioles russes aux murs, on le servait avec une vodka d’entrée de gamme mélangée avec parfois de la crème de whisky, les serveurs osaient appeler ça un « black russian » et les consommateurs ne trouvant pas ce mélange digne d’un aussi beau nom, critiquaient ce cocktail comme étant mauvais…

Avec un parcours aussi chaotique, aujourd’hui encore le Black Russian et le White russian n’ont pas le succès qui leur est dû. Quasiment absent des cartes des bars, les recettes originales sont loin de déplaire… à condition de procéder aux bons mélanges.

Pour faire un bon Black Russian, il vous faut un verre old fashioned,

6 cl de vodka,

3 cl de liqueur de café,
Verser les alcools directement sur les glaçons. Remuer avant de consommer.

 

Décorez avec deux cerises à l’eau de vie piquées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.