Le Daïquiri

DaiquiriInventé en 1896 par l’ingénieur « Pagliuchi », quand il visita une mine de fer nommée « Daïquirí » à l’est de Cuba, où travaillait « Jennings S. Cox », un ingénieur américain.

La journée de travail terminée, Pagliuchi proposa de boire un verre. Dans le cellier de Cox, il y avait du rhum, des citrons et du sucre. Les deux hommes mélangèrent ces éléments dans un shaker avec de la glace.

« Comment s’appelle ce cocktail ? », demanda Pagliuchi. « Il ne porte pas de nom, donc ça doit être un Rhum Sour », répondit Cox.

Pagliuchi lui rétorqua que « ce nom n’est pas digne d’un cocktail aussi fin et délicieux que le nôtre. Nous l’appellerons Daïquirí ».

L’amiral Lucius Johnson emporta la recette aux USA, où il la présenta pour la première fois au « Army and Navy Club » de Washington, officialisant ainsi la recette.
Le Daiquiri a été mentionné pour la première fois en 1920 dans le roman de Francis Scott Key Fitzgerald (on dit Scott Fitzgerald c’est beaucoup plus simple) « This Side Of Paradise ». Un des personnages y consomme quatre Daiquiris, une décision qu’il regrette après qu’un vieil homme à côté de lui se transforme, par le miracle du rhum, en un curieux « zèbre pourpre ».

 

Pour faire un bon Daiquiri vous versez, dans un Shaker :

4 cl de rhum cubain,

2 cl de jus de citrons verts,

1 cl de sirop de sucre de canne,

fappez avec 5 ou 6 glaçons pendant 15 secondes, et versez dans un verre à martini en filtrant.

Pour les Variantes : remplacez le sirop de sucre de canne par du sirop d’agave, et vous obtiendrez un Perfect Daiquiri.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.