Le Jack Rose

Jack RoseCe cocktail nous donne un élancement de plaisir au fond de la langue avant de se glisser au bas de l’œsophage, tout en étant enveloppé dans une douceur exquise. Ni rouge, ni rose il sait faire ressortir le charme de la grenadine avec une eau de vie de pommes grâce au citron qui est là pour les marier.

Vers 1830, Lisa Laird-Dunn (ancêtre de famille de Laird) connu un homme sous le nom de « Jack Rose » à New York. Lisa travaillait dans une auberge et Jack y venait siroter sa boisson préférée qui était de l’eau-de-vie de pommes mélangée à du jus de citron et de la grenadine pour atténuer sa puissance. Par sympathie et séduction, elle appela ce mélange par son nom : Jack Rose. 

Cela réussit et ils se marièrent. Plus tard Jack devint propriétaire d’une auberge appelée « Colts Neck » (New Jersey, USA) seul distilleur de la ville, et il y concevait de l’eau-de-vie de pommes et continuait à y servir le Jack Rose. « Nelson Fastige », barman au Colts Neck pendant ces 14 dernières années affirme que c’était pourtant quelqu’un de très modeste et qu’il gardait la recette et son nom original par amour pour Lisa. Le succès de ce cocktail le motiva pour y concevoir le Applejack, une variante du Jack Rose dont la maturité de Jack l’influença à rendre la recette un peu plus « virile » en jouant sur les doses des mêmes ingrédients du Jack Rose original.

Ces deux cocktails sont devenus très populaires, surtout à la fin de la prohibition. Il n’y avait pas un restaurant ou bar à New York qui ne servait pas de Jack Rose ou de Applejack.

Albert S. Crockett, auteur de Old Waldorf-Astoria Bar (1934) y écrit que le Jack Rose, si il est correctement conçu a exactement la même couleur que la « Rose Jacqueminot », une variété de roses dont son arôme est très utilisé en parfumerie, (rose baptisée du nom du Général français « Jean-François Jacqueminot » : 1787-1865). A noter la ressemblance entre le nom de la rose et le nom du Jack Rose.

 

Pour faire un bon Jack Rose, il vous faut un verre à Cocktail, un shaker,

4 cl de Calvados,

2 cl de Jus de citrons,

0.5 cl de sirop de grenadine,

Frappez le tout avec 4 ou 5 glaçons et attendre la fonte de la glace. Et versez dans un verre à cocktail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.