Le Monkey Gland

Monkey GlandIl fut créé en 1922 par Harry Mac Elhone qui n’était pas encore le propriétaire du « Harry’s New York Bar », qui d’ailleurs ne s’appelait alors que le « New york bar » de Paris.

Il faut savoir que le « New York Bar » ouvrit ses portes en 1911, avec à sa tête un ancien jockey américain, Tod Sloan, qui avait transformé un bistro.

Sloan s’était associé avec un propriétaire de bar new-yorkais, Clancy, qui, à l’approche de la prohibition aux États-Unis, décida de démonter les boiseries de son bar pour les transporter à Paris.

Sloan a ensuite engagé Harry Mac Elhone (1890-1958), un barman écossais qui avait fait ses armes au Ciro’s Club de Londres. À cette époque, les touristes et artistes américains commençaient à affluer à Paris, et Sloan comptait bien les attirer au New York Bar où il souhaitait qu’ils retrouvent l’ambiance du pays. Mais son train de vie dispendieux l’obligea bientôt à vendre son bar, qui fut racheté par Mac Elhone, son ancien barman, le 8 février 1923.

 

Donc Pour faire un bon Monkey Gland vous versez, dans Shaker :

3 cl de gin,

1,5 cl d’absinthe,

3 cl de jus d’orange,

1 trait de sirop de grenadine,

Frappez avec 5 ou 6 glaçons pendant une quinzaine de secondes,

puis versez, en retenant les glaçons, dans un verre a martini.

 

Pour les Variantes : pour les fans de pastis ou de ricard, vous pouvez remplacer l’absinthe par cet alcool.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.