Le White Russian

White RussianLe White Russian a donné naissance au « Russe Blanc », plus adaptée à être réalisée en France.

Il s’est fait adopter vers 1960, c’était devenu le petit café du matin pour certains russes brutes de décoffrage.Aussi, dans les soirées arrosées la vodka sèche étant de mise, certains moins téméraires ne supportaient pas la violence de la vodka cul-sec et préféraient siroter la vodka avec la liqueur de café qui atténuait la puissance de l’alcool tout en lui donnant un arôme de café (Black Russian). Certains allaient même jusqu’à y mélanger du lait, sous les rires de leurs camarades, faisant ainsi la variante la plus célèbre, le « White Russian ». Ces deux cocktails étaient considerées par les russes comme étant des boissons pour femmes ou pour touristes.

Le Black Russian et le White Russian commencent à devenir internationaux plus tard car ils étaient effectivement surtout consommés par les touristes qui n’osaient pas se frotter à la tradition locale de la vodka cul-sec.

Grâce à ces touristes, les recettes se sont vues faire le tour du monde, mais souvent préparées dans des lieux ou l’on accroche des babioles russes aux murs, on le servait avec une vodka d’entrée de gamme mélangée avec parfois de la crème de whisky. Avec un parcours aussi chaotique, aujourd’hui encore le Black Russian et le White russian n’ont pas le succès qui leur est dû. Quasiment absent des cartes des bars, les recettes originales sont loin de déplaire… à condition de procéder aux bons mélanges.

Plus ou moins tombé dans l’oubli, ce cocktail connaît un important regain de popularité à partir de 1998 grâce au succès rencontré par le film « The Big Lebowski », c’est le cocktail préféré du Duc qui en boit neuf pendant ce film culte. Popularité qui ne s’est toujours pas démentie plus de dix ans après la sortie du film.

La légende dit que pendant le tournage des scènes de ce superbe film, Jeff Bridges, l’acteur qui incarne le Duc, tenait à boire le nombre exact de « White Russian » (Russe blanc) que le personnage qu’il interprétait était censé avoir bu, dans le but d’être exactement dans le même état que le personnage pendant les prises.

Cette légende a donné naissance à l’expérience urbaine « Big Expérience », qui dicte qu’il faut boire les neuf cocktails en même temps que le Duc pendant le visionnage du film, afin de saisir toutes les subtilités du personnage. Notez que le Dude s’en fait des doubles, (son cocktail contient le double d’ingrédients).

Il est aussi mentionné dans le film Catwoman, par le personnage éponyme qui le réclame « sans glace, sans vodka ni Kahlua », c’est à dire, exclusivement composé de lait.

Pour faire un bon White Russian, il vous faut un verre Old Fashioned,

6 cl de Vodka,

6 cl de liqueur de café (Kahlua, marie brizard….)

6 cl de lait,

versez directement les ingrédients, sur des glaçons, dans le verre Old Fashioned.

Et ajoutez un bâtonnet mélangeur.

Pour les Variantes :Utilisez de préférence du lait entier : sinon, réalisez sa variante directe avec de la crème liquide: « Russe Blanc ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.